Depuis le choix de cette journée, Vinci et le gouvernement utilisent les avis rendus par la commission de pseudo-dialogue pour maintenir le projet d’aéroport, et menacent à nouveau d'expulsion les habitant-es de la zone.

Pire, au lendemain de « Sème ta ZAD », manifestation ouverte de remise en culture qui a rassemblé des milliers de personnes, la police est intervenue, avec la violence et les méthodes militaires qui sont de mise depuis le début de l’occupation, et fait une quinzaine de blessé-e-s dont certains très graves, réprimant et criminalisant la résistance des opposant-e-s. Devant ce traitement inacceptable, et devant l’obstination absurde dont fait preuve le gouvernement, il est d’autant plus important de faire du 11 mai une date historique.

La chaîne humaine devra symboliquement entourer toute la zone de construction du futur aéroport, et réunir pour cela plusieurs dizaines de milliers de personnes. Pour contribuer à la réussite de cette mobilisation, le collectif parisien de soutien à Notre-Dame des Landes ainsi que les organisations associatives, syndicales et politiques mettent en place des transports collectifs vers le site, le matin du 11 mai.

Détails pratiques

Départ place de Nation, (devant Cours de Vincennes), samedi 11 mai, entre 5h30 et 6h15

Retour le samedi soir et possibilités de retour le dimanche 12 mai.

Prix : 35 euros A/R, réductions possibles pour bas revenus.

Inscriptions à : bus-nddlparis@riseup.net

http://www.chaine-humaine-stop-aeroport.org/fr/